Des fois, Artémis ne veut pas... Et puis elle change d'avis!

Une rubrique réservée aux discussions sur la chasse à l'approche et à l’affût, à tir et à l'arc.
Répondre
Avatar du membre
Martes
Messages : 580
Enregistré le : jeu. 9 mars 2017 16:16
Localisation : Londres, Royaume-Uni
Âge : 47

Des fois, Artémis ne veut pas... Et puis elle change d'avis!

Message par Martes »

Bonjour tout le monde! Ca fait un bail... Je gardais ce récit en réserve pour quand le forum se remettrait de ses émotions, et il semble enfin guéri.

J'essaye en général de me ménager une sortie au grand air après Noël pour éliminer les vapeurs et la sensation d'enfermement, et cette année j'ai brigué une invitation de mon ami J. à chasser l'hydropote sur son territoire à une heure environ au nord de Londres. C'est la troisième année de suite qu'il m'invite généreusement, mais il est seul respondable de la gestion pour un agriculteur qui voit d'un mauvais oeil ses cultures disparaître dans ces boules de poil. Il n'en est pas à hydropote près, en ayant prélevé presque 50 cette saison! Donc me voilà au bord d'un champ en décembre, il souffle un vent à édenter les hydropotes, des rafales de 80km/h, et comme il a plu sans cesse depuis des semaines, tout est une marre de boue glissante. Ca ne se présentait pas bien. "Ce vent pourrait dévier un peu les balles..." me dit laconiquement J. Oui, mais surtout, il risque d'assurer qu'aucun gibier raisonnable ne sortira de son abri relatif. Néanmoins, en cherchant bien, nous voyons tout juste un hydropote couché au beau milieu d'un champ, il n'y a aucun couvert pour l'approcher (ce qui est une constante de ce territoire, on se retrouve toujours à ramper pour se cacher dans les légères ondulations du terrain), mais nous arrivons à l'approcher à quatre pattes à environ 50m. Seulement là, il va falloir se mettre à genoux ou assis, ajuster un tir sur une petite bête couchée, et vite avant qu'elle ne déguerpisse, et tout ça avec les pieds dans la boue profonde et ces fichues rafales. C'était mal barré, et je l'ai raté, la balle passant au-dessus de l'animal. Le temps que je recharge et il était parti. Il faut aussi préciser que ces animaux, contrairement aux chevreuils, ne s'arrêtent pas pour regarder derrière eux. Quand ils s'enfuient, c'est pour de bon.

La journée a continué comme ça, aucun hydropote debout, pas moyen de les approcher, la deuxième approche a raté quand le vent a tourné, et je me suis intégralement couvert de boue pour la dernière, qui s'est soldée par encore un tir raté lorsqu'une bourrasque m'a pris au moment d'appuyer sur la détente. J'ai du conduire en caleçon pour rentrer pour éviter de couvrir l'intérieur de la voiture de boue.

Quand Artémis ne veut pas, elle ne veut pas.

Image20231228_143605 by pinemarten, on Flickr
Bobo-rose-expat alsaco-lorrain
Avatar du membre
Martes
Messages : 580
Enregistré le : jeu. 9 mars 2017 16:16
Localisation : Londres, Royaume-Uni
Âge : 47

Re: Des fois, Artémis ne veut pas... Et puis elle change d'avis!

Message par Martes »

2023 finit, et le printemps de la nouvelle année approche. Il ne reste que quelques jours avant la fermeture, et J. me réinvite pour tenter l'hydropte de la dernière chance fin mars. Déjà, il n'y a ni ouragan, ni mousson, il n'a pas plus depuis une semaine, ça se présente quand même mieux qu'en décembre. Je décide même de prendre mon drilling pour l'occasion et de voir si je peux tester pour la premère fois sur un gibier mes cartouches rechargées en 7x65R avec des balles en cuivre Fox de 145Gr.

Même RDV aux abords du même champ. "Il faut que je te prévienne, l'agriculteur m'a dit qu'il est passé avec le tracteur pour semer hier et ce matin, qu'un type chassait les pigeons, donc je pense que tous les hydropotes auront été dérangés et qu'on ne risque pas d'en voir avant le crépuscule, surtout qu'ils sont méfiants en fin de saison" me dit J. Chouette. Mais heureusement, les hydropotes, eux, n'ont pas eu l'agriculteur au téléphone et semblent ne pas être au courant! Nous les trouvons, mais par contre, pas tirables: ou il ne sont pas approchables à cause de l'absence de couvert au du vent, ou le tir n'est pas fichant, et de toutes façons aucun n'est fichu de se mettre debout.

Nous en passons un couché au bord d'un paturage au pied d'une haie en train de ruminer, et décidons d'essayer de faire le tour du pré pour l'approcher à contrevent dans l'autre sens.

Image20240324_152912 by pinemarten, on Flickr

Vous pouvez deviner sa forme et voir son oreille blanche en bas à gauche de la photo ci-dessus. Nous tenterons de l'approcher en suivant la haie au fond de la photo.

Ca marche, pour l'instant il nous ignore. A environ 80m, nous sommes cachés purement par une ondulation du terrain, pas de tir possible et pas moyen de se mettre debout. J. se planque dans un trou de la haie et me fait signe de continuer seul. J'avance a quatre pattes, évitant de me mettre à contrejour, et j'arrive à 30m environ. Il va falloir tenter une balle de cou, il ne bouge pas. Je me mets a genoux, j'ajuste les batons, je calme mon pouls et j'attends qu'il relève la tête et se tienne à nouveau immobile. Drilling armé, stecher enclenché, ça va être un tir délicat... BLAM! (le 7x65R fait "blam", pas "pan" comme le 7mm-08). Nuage de poils dans le soleil bas! C'est bon!

Image20240324_161005 by pinemarten, on Flickr

Grand moment de soulagement, balle parfaite. Parfois, Artémis veut bien. Blanquette d'hydropote et escalopes au menu!

Image20240324_174810 by pinemarten, on Flickr

Retour en toute discrétion en train cette fois-ci et sans même avoir besoin de retirer mon pantalon...
Bobo-rose-expat alsaco-lorrain
Avatar du membre
Reineke
Messages : 3266
Enregistré le : jeu. 9 mars 2017 08:58
Localisation : Alsace Moselle
Âge : 76

Re: Des fois, Artémis ne veut pas... Et puis elle change d'avis!

Message par Reineke »

Waidmannsheil
Merci pour ces chasses sur un animal inconnu de l'hexagone ;)
Vu l'endroit du tir je pense que tu ne peux pas avoir une idée sur les balles Fox ? …
Par contre pourquoi le Blam ? …
Et combien pèse ce petit animal 10 Kg ! … Mâle, femelle, jeune ? …
La peur et l'angoisse sont les pires poisons que l'esprit peut produire
Avatar du membre
Martes
Messages : 580
Enregistré le : jeu. 9 mars 2017 16:16
Localisation : Londres, Royaume-Uni
Âge : 47

Re: Des fois, Artémis ne veut pas... Et puis elle change d'avis!

Message par Martes »

Waidmannsdank!

C'est un jeune mâle de 2 ans probablement, très maigre parce qu'épuisé après le rut. Oui, il devait peser dix kilos mais d'habitude c'est plutôt 12 à 14. Quant à mon avis sur les balles fox, pour l'instant, elles tuent nettement le gibier alors j'en suis très content!
Bobo-rose-expat alsaco-lorrain
Avatar du membre
Dédé 13
Messages : 2148
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 00:30
Localisation : Istres
Âge : 76

Re: Des fois, Artémis ne veut pas... Et puis elle change d'avis!

Message par Dédé 13 »

Belle chasse, bravo vu les conditions.
Avatar du membre
Jeandela
Messages : 345
Enregistré le : lun. 18 nov. 2019 22:00
Localisation : Brésil et Sud-Ouest
Âge : 53

Re: Des fois, Artémis ne veut pas... Et puis elle change d'avis!

Message par Jeandela »

Toujours aussi intéressant de lire tes récits de chasse au cervidé naim aux longues canines :mrgreen:
Ce drilling a l’air de bien fonctionner !
Mais où était donc litlle Martes ?
"On a deux vies, et la deuxième commence le jour où l'on se rend compte qu'on n'en a qu'une." Confucius
Avatar du membre
Martes
Messages : 580
Enregistré le : jeu. 9 mars 2017 16:16
Localisation : Londres, Royaume-Uni
Âge : 47

Re: Des fois, Artémis ne veut pas... Et puis elle change d'avis!

Message par Martes »

Mini Martes était à un concours de judo, où il a gagné la médaille d'or dans sa catégorie: chacun sa spécialité!

Ce drilling est formidable. C'est un Simson que j'ai acheté d'Allemagne il y a quelques années (avant que "l'Evènement" ne prenne toute sa stupide ampleur...), fabriqué en 1984 et qui me semblait n'avoir pas servi une seule fois depuis son passage au banc d'épreuve de Suhl. Il venait probablement de la fermeture d'un armurier chez lequel il avait été ignoré pendant presque 40 ans. Difficile à ouvrir et fermer au début etc. Mais je n'ai eu aucun problème à élaborer des rechargements qui font des trous qui se touchent à 100m, c'est un bonheur. Et puis il se cache parfaitement dans un sac à dos.
Bobo-rose-expat alsaco-lorrain
Répondre

Retourner vers « Les chasses individuelles »