Saison 2023-24: tempêtes, inondations et bonheur partagé!

Qu'il soit à poil ou à plume, chassé avec ou sans chien, il est souvent un complément indispensable.
Répondre
Avatar du membre
Martes
Messages : 580
Enregistré le : jeu. 9 mars 2017 16:16
Localisation : Londres, Royaume-Uni
Âge : 47

Saison 2023-24: tempêtes, inondations et bonheur partagé!

Message par Martes »

Samedi dernier, notre saison de chasse au petit gibier a pris fin, après une saison marquée très sérieusement par les intempéries et plus particulièrement beaucoup trop d’eau dans des endroits où elle n’aurait pas dû se trouver. Il fait savoir que notre petite chasse est bordée sur deux côtés par deux fleuves qui se rejoignent, puis remonte vers le sud. Entre le deux, des prairies inondables qui sont pâturées une partie de l’année, deux étangs qui nous valent en général de belles passées aux canards après des journées passées dans les bois et les broussailles. Mais pas tellement cette saison.


----------------------------------------------------------------------

Début octobre, départ avant l’aube pour notre ouverture. Il fait bien trop chaud et nous sommes bien trop habillés ! Les vaches sont encore dans les prés (mais nous évitent), la terre est desséchée, les étangs sont à sec, réduits à une petite flaque avec de la vase craquelée autour. Mais les faisans que nous avons bichonnés toute l’année sont au rendez-vous, et j’inaugure la saison avec une poule faisane.
Poule
Peu après, j’en tire une autre qui tombe, mais se ravive quand je vais la ramasser et file dans le bois ! Pas moyen de la retrouver et c’est rageant. Puis nous descendons dans les prés le long du grand lac pour la battue aux canards. J’en met un au carnier et constate que mes nouvelles cartouches acier haute performance de 76mm ont fait un gros trou dans le magret. Mais je ne voulais plus blesser, et là il n’y a rien a redire. Après le déjeuner nous attaquons le grand bois, Mini Martes est rabatteur, et à mi-chemin je me rends compte qu’il n’est plus là, donc le repars en arrière le chercher. Il est à quatre pattes comme un labrador dans un roncier, à la poursuite d’un pigeon ramier blessé par quelqu’un d’autre, et finit par l’attraper. Pas évident de le sortir de là, mais nous rattrapons les autres et rejoignons la manœuvre. Rien ne se présente mais à la fin, après le coup de sifflet, M. me demande : « Tu n’avais pas perdu un faisan ce matin au coin du bois ? Ma chienne l’a retrouvé ! » et il me temps l’oiseau fugitif du matin, qui était décédé dans le sous-bois à 50m. Je lui demande s’il a eu quelque chose. « J’ai tiré sur un pigeon mais je l’ai raté ».

Image20231007_132207 by pinemarten, on Flickr

"Ah ben non, tu ne l'as pas raté!"

Jolie boucle narrative en tout cas et beau travail d’équipe. Je décide de partir avant la passée vu que le coucher du soleil est encore tardif, qu’il y a plus de deux heures de route pour rentrer, et qu’il n’y pas d’eau dans les étangs. Pari gagné : ils arrivent collectivement à tirer 1 colvert pour 3h d’attente !
Modifié en dernier par Martes le mer. 31 janv. 2024 17:56, modifié 1 fois.
Bobo-rose-expat alsaco-lorrain
Avatar du membre
Martes
Messages : 580
Enregistré le : jeu. 9 mars 2017 16:16
Localisation : Londres, Royaume-Uni
Âge : 47

Re: Saison 2023-24: tempêtes, inondations et bonheur partagé!

Message par Martes »

Un mois plus tard, et le temps a changé. La Tempête Babeth est passée par là, ils ont dû annuler une journée, et bien que les eaux soient retombées, c’est un bourbier. Les 4x4 s’enlisent, il pleut et pleuvra toute la journée. Mais cette fois-ci, une nouveauté, ma nièce nous accompagne à sa demande en plus de Mini-Martes. Les autres apprécient la main d’œuvre enfantine supplémentaire. Mais c’est aussi mon jour annuel quand je tire comme un pied. J’ai réussi à tirer 23 cartouches pour rien et je ne suis pas fier. A la fin de la dernière manœuvre, un lièvre a l’idée stupide de passer à 20m de moi dans le sous-bois, le tir est fichant, il ralentit pour réfléchir, il n’aurait pas dû. Pas un tir glorieux, mais pas de bredouille non plus !

Image20231104_151900 by pinemarten, on Flickr

Ma nièce n’a pas été découragée par le temps, dégoutée par la mort d’animaux qui est nouvelle pour elle, et veut revenir ! Mission accomplie.

Image20231104_094801 by pinemarten, on Flickr

Comme quoi, les enfants s'adaptent.

Pas de passée aux canards parce que les deux étangs, le grand lac, les prés et les fleuves ne font qu’un. Il n’y a nulle part ou poser les pieds et les canards sont dispersés.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un mois plus tard, début décembre, et cette fois-ci il gèle dur ! Au moins c’est sec et pas boueux.

Image20231202_134915 by pinemarten, on Flickr

Cette fois-ci mon ami A., le parrain de ma fille, nous accompagne pour sa seule journée de chasse de la saison et avant la naissance imminente de sa fille (elle est arrivée saine et sauve en janvier, tout va bien !). Ce veinard, qui lui sait tirer, prélève la première bécasse de la saison, je suis ravi pour lui ! Nous longeons le bois ensemble et je mets deux faisans au tableau dont un magnifique coq turquoise qui ne ressemble à aucun autre sur le territoire.

Image2024-01-31_04-47-45 by pinemarten, on Flickr

D'oû est-il venu, celui-là?

Je fais aussi mon deuxième lièvre de la saison mais on va dire pudiquement que son sourire n’était pas photogénique… De nouveau pas de passée, cette fois parce que les plans d’eau sont gelés !

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Deux semaines plus tard, c’est la fonte des glaces, le permafrost a disparu, nous sommes de nouveau dans la gadoue, mais au moins il y a du soleil. Aujourd’hui, je me suis souvenu comment tirer, mais il y un évènement frustrant que j’ai raconté ailleurs : je tire sur une bécasse au coup d’épaule entre des branches, le vieux M. en contrebas tire aussi deux coups, nous pensons tous les deux avoir raté, mais à l’issue de la battue, quelqu’un a trouvé une bécasse sur le petit chemin où nous étions ! Sauf que le vieux M. pensait avoir raté une poule faisane, pas une bécasse. Peut-être était-ce vrai, pas moyen de savoir ! On tire à pile ou face et je perds. Grrrr.

Image2024-01-31_04-54-14 by pinemarten, on Flickr

Le soir, je participe ENFIN à une passée ! Avec de l’eau liquide qui ne déborde pas trop de son récipient prévu, même si les troncs des grands arbres sont immergés jusqu’à un mètre de haut. Les canards tardent, on ne voit plus rien. « Bon, c’est n’importe quoi, il fait totalement noir, j’arrête. » dis-je à mon voisin. Et aussitôt, coin-coin, une ombre passe, Pan-Pan ! Paf. Et 30 secondes après le coup de sifflet ! Voilà qui s’appelle en profiter jusqu’à la dernière minute.

Image20231216_160258 by pinemarten, on Flickr
Modifié en dernier par Martes le mer. 31 janv. 2024 17:55, modifié 1 fois.
Bobo-rose-expat alsaco-lorrain
Avatar du membre
Martes
Messages : 580
Enregistré le : jeu. 9 mars 2017 16:16
Localisation : Londres, Royaume-Uni
Âge : 47

Re: Saison 2023-24: tempêtes, inondations et bonheur partagé!

Message par Martes »

Avant dernière journée mi-janvier, un jour après la fin de la Tempête Isha, mais il a encore beaucoup de vent et énormément de dégâts : arbres tombés, clôtures écrasées sous les débris portés par les inondations. Et le gibier est parti ailleurs. Pas de passée parce que c’est de nouveau juste une grande plaine sous l’eau. En rentrant je demande à Mini-Martes s’il n’est pas trop déçu : « Non, c’est toujours bien d’aller à la chasse ».

Image20240120_145545 by pinemarten, on Flickr

Dégats d'innondation.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Enfin, le dernier jour arrive, tout le monde est venu cette fois-ci, et nous espérons finir en beauté après une saison difficile. Il ne pleut pas, la boue est gérable, ce n’est pas inondé, ni gelé, c’est parti pour une journée complète ! Les oiseaux qui ont survécu jusqu’ici sont désormais malins et volent comme des fusées. J’arrive à ma surprise à tirer un colvert loin derrière moi, mais rate les faisans, et il n’y aura pas de bécasse pour moi cette saison. Mais les canards sont enfin au rendez-vous pour la dernière passée ! J’avais demandé à Artémis une fin digne d’une histoire à raconter pour la saison, et elle m’exaucera : en plus d’un colvert tôt dans la soirée, un vol de siffleurs apparaît dans la presque nuit, presque inconsciemment je tire au coup d’épaule, j’entends deux ploufs ! Mini-Martes, mon guetteur dans l’arbre derrière moi, me dis que j’ai eu deux siffleurs : je n’avais même pas encore enregistré ça. Merci Artémis !

Image20240127_175959 by pinemarten, on Flickr
Image20240128_100452 by pinemarten, on Flickr

Tableau de fin de saison: gibier et perce-neige.
Bobo-rose-expat alsaco-lorrain
Avatar du membre
Reineke
Messages : 3266
Enregistré le : jeu. 9 mars 2017 08:58
Localisation : Alsace Moselle
Âge : 76

Re: Saison 2023-24: tempêtes, inondations et bonheur partagé!

Message par Reineke »

Merci pour cette belle saison de chasse au petit gibier et des magnifiques images qui l'accompagnent... ;)
La peur et l'angoisse sont les pires poisons que l'esprit peut produire
Avatar du membre
Martes
Messages : 580
Enregistré le : jeu. 9 mars 2017 16:16
Localisation : Londres, Royaume-Uni
Âge : 47

Re: Saison 2023-24: tempêtes, inondations et bonheur partagé!

Message par Martes »

De rien! Ce qui me fait chaud au coeur, c'est que de juste ma lubie qui embête tout le monde, la chasse est maintenant devenu quelque chose que je fais avec les enfants, que ce soit les miens ou ceux de la famille et amis, et avec un peu de chance avec la petite de A., mais ça va encore prendre un moment!
Bobo-rose-expat alsaco-lorrain
Avatar du membre
Jeandela
Messages : 345
Enregistré le : lun. 18 nov. 2019 22:00
Localisation : Brésil et Sud-Ouest
Âge : 53

Re: Saison 2023-24: tempêtes, inondations et bonheur partagé!

Message par Jeandela »

Merci pour ce partage et bravo pour la transmission à la génération suivante. Mini Martes semble être de mieux en mieux créancé et la nouvelle recrue apporte un peu de féminité bienvenue !
"On a deux vies, et la deuxième commence le jour où l'on se rend compte qu'on n'en a qu'une." Confucius
Répondre

Retourner vers « Le petit gibier et sa chasse »